Rencontre : 2018/02/27 10: 10: 00 AM (Mapping des sujets nous voulons prendre soin.)

De percolab 2.0
Aller à : navigation, rechercher

Date : mardi 27 février 2018 10:10

Fin : 12:10
Type : Opérationnel (sans décisions)
Equipe: tout le monde
Hôte(s) : Cédric
Information additionnelle : Présents : Cédric, Solène, Paul, Hélène, Laurence Online : Meghan, Stephane Guests : Déborah, Jean-Olivier, Anaïs
Absent(s) : Ezra, Sam, Elizabeth

Récolte


Notes

Présents : Cédric, Solène, Paul, Hélène, Laurence Online : Meghan, Stephane Guests : Déborah, Jean-Olivier, Anaïs

Check-in : What’s need tending to? De quoi j’ai besoin de prendre soin?

  • Jean-Olivier : Les relations, dans mon monde de travail c’est très isolé.
  • Déborah : Intégrité des personnes. Savoir qui on ait pour pouvoir en prendre soin.
  • Anaïs : Altruisme vs être porté sur le aproduction, business.
  • Paul : Relation entre chacun dans le cercle mais aussi international. Chose à faire avec les finances. Onboarding/unbording, la taille de Montréal, qu’est-ce qu’on peut faire. Le processus avec le coach, le site web, les ateliers à Mtl. AOH en septembre. Les rôles.
  • Meghan : Malaise dans l’équipes, perspectives différences, sérious tensions about openesss, grown, intégration, malais de continuer sans clarification. - clarifier l’éléphant.
  • Cédric : 3 niveaux : 1- projets (ce qu’on vit avec nos clients) 2- Rôles stratégiques (finance), 3 - Intégrité personnelle et l’éléphant - intégrité organisationnelle Ramener dans notre cercle une conversation sur le pouvoir et comment on prend des décisions.
  • Laurence : Prendre soin de nous (cercle et individu) Ça me bloque dans ma capacité à me projeter dans le futur ici. Prendre soin de la stabilité (financière, équipe, quoi/qui/où), transparence vraie pas seulement superficielle. Gens, en intégration, collaborateurs.
  • Solène : Je me sens perdu dans le fonctionnement de PErcolab depuis ces derniers jours, Problème d’ordi plus de wifi. J’attends, j’essaie de rester solide sur mes deux pieds pour les autres avant de l’être pour moi-même.
  • Stéphane : C’est remplit de joie, c’est là où le vivant émerge. Je me sens connecté à ce que j’entend. Prendre soin de ma spontanéité (cultivé davantage d’être proche avec moi-même), transparence, Percolab en étant à l’écoute empathique.
  • Hélène : Prendre soin du tout. Je me sens portée par le soleil, l’énergie. Je ne me sens pas dans l’instabilité, je me sens dans le vivant. Je trouve ça beau. Je me connecte avec Stéphane là-dessus. Avec tous les beaux êtres humains qui sont ici.

Paul : propose une sorte d’agenda agile mai pas vraiment. Le diamant se dessine sur le tableau Cédric : Mapping des envies. What’s need to be intended to now or in the future?

Mapping des sujets nous voulons prendre soin.

Ajouter image map ici


Clarté ou une question qui reste maintenant?

  • Laurence : bien contente de tout ce qu’on a dit, et que personne ne l’ai pris sur la défensive, et maintenant qu’est ce qu’on fait ?
  • Paul : deux choses manquent : les rôles, et le site web de Percolab.
  • Ma question est : qu’est ce qui devrait être réglé et à quel niveau ? Et si je prends mes responsabilités, pour moi on a des rôles avec des responsabilités. Donc est ce qu’on devrait redistribuer les rôles, en créer ?
  • Meghan : pourquoi est ce que je dois toujours attendre les team meetings ou résoudre mes questions ? Est ce que je peux me faire des check-in pour résoudre mes questions ?
  • Laurence: What’s next?
  • Déborah : Qu’est-ce que vous allez maintenant faire? Je sens qu’il y a des gens isolé, démotivé, mais vous garder un certain engagement et vous êtes prêt à changer, à faire ce qu’il faut.
  • Cédric : Mon engagement envers Percolab est “shaky” en ce moment? Ma question : À quoi ressemble une conversation sur le pouvoir ici? Comment je l’appelle? Nous avons une culture de proposition, si je sens quelque chose je le nomme.
  • Paul : Comment nous incluons les autres comme Nadine, Karine dans ce type de conversation?
  • Solène : Comment s’impliquer si on sait pas ce qui se passe? Comment je garde mon implication? Comment je peux m’impliquer plus? Comment est-ce qu’on peut m’impliquer plus ?
  • Jean-Olivier : Il y a beaucoup de flou (organisation et ma compréhension de l’organisation), peut-être qui peut freiner l’organisation. Quel est la mission/objectifs de Percolab? Est-ce qu’on peut accepter toutes les missions qui émergent?
  • Anaïs : Quels seraient les rôles que vous vous attribuer chacun? Quelles attentes les rôles des autres?
  • Hélène : clarté : ça va prendre plus d’une rencontre pour donner les réponses à toutes ses questions là.
  • Les réponses existent, on les sent, j’ai confiance ça va venir. J’ai une confiance en ce qui est vivant en chacun et surtout entre nous.
  • Anaïs : impression d’une volonté de créer un scénario : un projet, chercher des enchaînements.
  • Stéphane : Il y a beaucoup plus de confusion sur la relation entre tous, et les Tuesday meeting ne sont pas l’endroit pour faire progresser les relations? En quoi j’ai contribué à ça et comment je peux contribuer? Qu’est-ce qui a changé qui va faire émerger cette situation?
  • Déborah : Demande pourquoi les réunion du mardi matin ne sont pas le lieu pour ?
  • Stéphane : une envie de créer un autre moment pour parler de ça. Garder le mardi matin pour parler des sujets de travail de Montréal.
  • Paul : 4 for practices .. at what point do we need to bring that to the collective to avoid side conversation? the process we have with Mark : How it get adopted by the collective (indiv., local hub, international)?
  • Laurence : expansion internationale, je ne suis pas spécialement d’accord avec ça.
  • Au delà d’adopter toutes les visions de Percolab, comment est-ce que qu’on est d’accord avec ça ? Et comment est-ce qu’on s’assure que tout le monde est toujours d’accord avec ça ? Comment on actualise les décisions?
  • Cédric : Comment on s’assure de garder notre processus de prise de décision vivant?

Reminder - Paul :

  • Next week international meeting, pour ceux qui veulent vraiment parler de l’engagement de chacun dans Percolab.
  • Comment inclure l'international dans les questions de Percolab Montréal ? Et comment différencier le contexte local du contexte international ?
  • Qu’est-ce qui a besoin de se rendre à la rencontre internationale?
  • Ne vient pas couper ou arrêter ce qui se passe à Mtl
  • Ce qui est en train de se passer à Montréal doit être nommé à l’international

Mais pas tout ne doit être nommé à l’international. Il y a des choses personnelles et locales. Discernement Que ce qui est amené à l’international ne bloque pas ce qui se passe ici, que ça n’ait pas un effet de balayer des décisions à un autre niveau (et d’enlever du pouvoir d’agir à ce qui se passe à Montréal)

Check-out : Quelle est la pratique qui vous représente le plus à cet instant ? (4 fold practices : Be hosted, Host, Participate / Co-create, Host myself)

  • Cédric: définir mes limites, mes non-négociable
  • Laurence : Mon besoin le plus urgent clarté pour moi-même
  • Jean-Olivier: recherche intégrité pour qui je suis, c’est ce que je cherche.
  • Solène : je suis totalement dans la co-création, pour ensuite pouvoir me définir et être dans le moi même
  • Meghan je suis dans la communauté de pratique pour aider a stuard the balance
  • Stéphane : m’accueillir moi même car je vis beaucoup de choses dans percolab donc j’ai besoin d’être plus à l’écoute des gens de percolab mais surtout quand j'aurai su m'écouter moi même
  • Helene : processus de co-création car j'ai envie de m'engager et d’honorer que Percolab c'est beau et que j’ai envie d'aider à élever tout ca
  • Anaïs : la co-création c’est ce qui rejoint ma vie en ce moment car j,ai deja fait mon processus d'élévation personnel donc maintenant j,ai envie de tester
  • Paul : j’ai envie de participer et de co-créer car ca va m'aider a ne pas être juste moi meme car je veux participer et être dans quelque chose.
  • Aller en NZ récemment avec des gens qui ont des mêmes issues me donne envie de participer
  • Deborah : Moi j’ai envie de communiquer et co-créer et me connaître moi même car les 3 ne sont pas dissociables.